Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

Glossaire - le langage commun de "Particip'Actions"   Lecture : Public, Modification : Membres de l'espace

Page lue par 4 membre(s) et 3118 affichage(s)

Dernière mise à jour le 23 Avril 2013 par Stéphanie Lucien-Brun

Lors du 1er laboratoire, il a été évoqué la possibilité de se donner des définitions communes aux mots courament utilisés afin d'être surs que les uns et les autres en partagent la signification, quelques propositions à enrichir

Accompagnement
Il s'agit de cheminer aux côtés de l'équipe projet de l’établissement, de l'outiller pour qu'elle soit à même de trouver ses propres solutions en matière de participation des jeunes et autres participants au projet. Il ne s'agit pas de « faire à la place ».

Ambition participative
C'est le niveau idéal que souhaite atteindre l'équipe projet en termes de participation à la conduite du projet-support.

Démarche participative
Il s'agit de l'objet de l'expérimentation. C'est ce pour quoi la Région Rhône-Alpes met à disposition des établissements un accompagnement spécifique.
Une démarche participative vise à faire des acteurs d’un projet non des simples participants ou exécutants, mais des auteurs du projet, en capacité d’en assumer les responsabilités, de la conception à la gestion et jusqu’à la finalisation.

DGMTRE
Le service Démocratie Participative, au sein de la Direction Générale aux Missions Transversales et aux Relations avec les Elus (Région Rhône-Alpes) pilote cette expérimentation.

Empowerment - Pouvoir d'agir

Equipe leader
Il s'agit d'un nombre limité de membres de l'équipe projet, particulièrement moteurs de celui-ci. Elle est composée a minima d'un membre de la Direction de l'établissement, d'un enseignant et d'un/des élèves(s).

Formavia
C'est une plateforme d'échanges et de travail collaboratif sur laquelle les participants à l'expérimentation peuvent retrouver des documents de travail, en produire ensemble, échanger sur leurs pratiques... Cette plateforme est animée par l'équipe de référents-facilitateurs et doit être utilisée par les membres des équipes projet pour fonctionner pleinement.

Communauté éducative
L’équipe pédagogique, la vie scolaire, les TOS, les élèves et les parents d’élèves

Laboratoire de la participation
Il s'agit d'un groupe de travail qui a pour rôle de coordonner, analyser et évaluer les expériences. Il permet de construire une vision globale pour traiter dans un même mouvement :
− le suivi de chaque établissement,
− l’analyse à la fois de la pédagogie et de la participation
− la mise en relation des savoirs entre prestataire – Région – établissements
− la construction des livrables attendus
Il pourra aussi être un centre de ressources pour les acteurs de terrain, enrichissant ainsi les expériences au jour le jour, et un espace potentiel de résolutions des problèmes.
Il se réunira 6 fois dans l'année, et des membres de chaque équipe projet de chaque établissement pourront y être associés. Il est piloté par un groupe d'experts.

Projet-support
Il s'agit du projet porté par l'établissement sur lequel va se greffer la démarche participative. Projet et démarche ne sont donc pas la même chose, la démarche participative visant à proposer une conduite de projet qui implique au maximum l'ensemble des personnes concernées par ce même projet (jeunes, enseignants, membres de la direction, acteurs extérieurs, bénéficiaires du projet...).

Référent-facilitateur
Il ou elle est l'interlocuteur privilégié de l'équipe projet. Il l'accompagne (voir « accompagnement ») dans sa démarche participative, mais il a aussi un rôle d'observateur et de prise de recul lorsqu'il rend compte au Laboratoire de la participation.

Présents auprès des établissements et au Laboratoire, les référents facilitateurs sont tour à tour en observation, en action, conseillers, analystes, témoins, accompagnateurs. Et leur devise pourrait être: « ne jamais « faire à la place de» !
Ils sont six : Aurélie, Denis, Julie, Loïc, Maxence et Olivier, au contact des équipes projets, des jeunes et des adultes. Jamais ils n'interviennent concrètement dans l'avancement du projet, mais s'intéressent à comment celui-ci peut avancer de manière participative.
Tous ont en commun une expérience de la concertation et de la démocratie participative mais chacun intervient différemment dans les établissements. Par exemple, Olivier insistera sur l'importance de connaître les phases d'un projet pour pouvoir faire la place au temps de la participation. De son coté Julie proposera au enseignants une fiche méthode pour faire émerger la participation des élèves dans un projet imaginé pour eux. Cette adaptation aux contextes, aux personnes, permet de multiplier les observations et d'alimenter ensuite le Laboratoire.
Car c'est l'autre rôle que jouent les référents-facilitateurs : ils sont les yeux et les oreilles du Laboratoire et travaillent à rendre compte de ce qu'ils observent. C'est très souvent sous forme d'anecdotes qu'ils font comprendre leurs observations : « J'étais impressionnée, raconte Aurélie, quand je suis venue, la fois suivante, dans l'établissement. Les filles avaient créé un classeur de leurs comptes-rendus pour assurer le suivi de leurs actions. Et ce sont elles qui ont dit aux adultes qu'elles ne pouvaient pas aller trop vite et qui leur fallait prendre le temps d'imaginer leur projet! ».

 

Réseau – Communauté d'acteurs
Il s'agit de l'ensemble des participants à l'expérimentation, des membres des établissements concernés aux collaborateurs de la Région en passant par les référents- facilitateurs, les experts et les personnes extérieures. Ces personnes seront une communauté si elles réussissent à créer du lien au travers des outils mis à leur disposition (Formavia, Facebook, lettre d'information...) et des rencontres proposées régulièrement.